Pour être précis, le grand essai clinique mené aux Etats-Unis a conclu à une efficacité de 94%. ��!�J��;"ΐ�H�c�t-�t�["�Yw��E�V� ��H��9\��3�,�w���-+����VF8�n�i%��ʒ�]�ePi. En 2003, on a commencé à vacciner contre sept de ces formes. Les données disponibles montrent clairement qu’il n’y a pas d’hépatite B chronique chez des personnes qui ont été vaccinées dans l’enfance et qui ont répondu à la vaccination. Alors que le virus de la grippe se soigne avec du repos et du temps, le pneumocoque n'est éradiqué qu'avec des antibiotiques. Leurs cibles privilégiées sont les enfants en bas âge et les personnes âgées et/ou atteintes de maladies chroniques ( cardiaques, rénales, pulmonaires, hépatiques...). À l’heure actuelle, si la couverture vaccinale diminuait, les cas liés aux sérotypes inclus dans le vaccin réapparaîtraient, car ils circulent toujours. Ils comportent, comme tous les vaccins, un risque de réaction allergique et des effets secondaires bénins et transitoires au site d’injection. Des décès sont-ils attribués à tort au Covid-19 ? Malheureusement, certains l’ont été tout autant que les précédents. Les effets secondaires fréquents, observés chez au moins 1 adulte sur 100, mais chez moins de 1 adulte sur 10, sont les vomissements (chez les adultes âgés de 50 ans ou plus) et la fièvre. De leur côté, les infections à pneumocoques touchent 100 000 personnes dont 30 % ne réchappent pas. Mais attention, si le vaccin antipneumococcique est à faire tous les 5 ans, que le vaccin antigrippal est annuel. ���$����p&F�e 1F2���� ^�) S"L������t0��ͻX ��*V�K����� b�L���"����k�t�yڎ��~�B[ќz�1�TcZz����jb�� �j�z` ��M�)�`����tz��{ܸ�p�'Le/�}�d0/������,˕����x6����ܩ�S�����k���M������=ꍪQ�S�� d�务h�����zPW��.W��J;,��x:Ow�Ub�{[�N�hтUI���� \��/��]�>x Pour la grippe, la pratique commence à passer dans les moeurs... Ces dernières années, le taux de couverture vaccinale contre la grippe était d'un peu plus de 20 % dans la population française âgée de plus de 15 ans et de plus de 45 % chez les personnes de plus de 65 ans, taux bien insuffisant pour les seniors. Chez nos voisins européens, par exemple au Royaume-Uni et aux Pays-Bas, où la couverture vaccinale est très élevée, les infections à méningocoque C ont quasiment disparu. La vaccination antigrippale n'est effective que 10 à 15 jours après l'administration du vaccin. À partir de 2010, un nouveau vaccin a été rendu disponible: le Prévenar 13. h�bbd``b`Z$��. Les recommandations vaccinales contre les infections à pneumocoque chez les adultes viennent d'être actualisées par un avis du Haut Conseil de la santé publique daté du 10 mars 2017 (et publié le 25 avril 2017) au vu des nouvelles données d'efficacité du vaccin pneumococcique conjugué 13-valent Prevenar 13. Pour des pays de faible prévalence de l’hépatite B comme la France, l’OMS préconisait de vacciner soit les nourrissons, soit les préadolescents, soit les deux. Le collectif de médecins généralistes accuse le vaccin contre le pneumocoque d’avoir contribué à l’augmentation de la fréquence de cette maladie. {_��r��5o�ա\�� ����\�g���g�k��g��Ei���z�#ϧ�ʃ���d�����UEZY�A���&���䙅�߆/����W[7�H��> a�1~ Le problème du pneumocoque est qu’il s’agit d’une bactérie qui existe sous plus de 90 formes différentes, qu’on appelle «sérotypes». 23 0 obj <> endobj Au contraire, les jeunes enfants sont régulièrement suivis durant les deux premières années de vie. En diminuant la présence dans la gorge des sérotypes les plus sévères, la vaccination a indirectement protégé les personnes âgées. Virus de la grippe et bactérie du pneumocoque sont aux aguets en cette période d'hiver. D’abord, parce que la vaccination contre l’hépatite B est intégrée dans un vaccin hexavalent qui permet de protéger les nourrissons sans nécessiter d’injections supplémentaires. serviceclientweb@lefigaro.fr. D’une part, les 5 décès dont il est ici question ont été recensés dans le monde entier. Ce sont pourtant elles qui paient le plus lourd tribut à la grippe : la quasi-totalité (90 %) des décès liés à cette affection les concerne. Il faut rappeler qu’au début des années 2000, avant la vaccination des enfants, plus d’une centaine de méningites à pneumocoque survenaient chaque année chez le nourrisson. �� "�iq $+b1�>a"� f? On pourrait croire que tout sépare le virus de la grippe du pneumocoque. Ils se transmettent tous deux de personne à personne par l'intermédiaire de gouttelettes infectées ( toux, éternuements, baisers) ou encore d'objets contaminés par la salive ou les sécrétions respiratoires provenant du nez et de la gorge. L’incidence des infections à méningocoque C a augmenté entre 2010 et 2014, en particulier chez les nourrissons, très vraisemblablement à cause d’une recrudescence épidémique que la couverture vaccinale insuffisante n’a pas pu contrôler. «La vaccination contre l’hépatite B est intégrée dans un vaccin hexavalent qui permet de protéger les nourrissons sans nécessiter d’injections supplémentaires». Seulement 6 à 14 % sont des personnes de plus de 65 ans. Le premier, nommé Myxovirus influenzae, se multiple essentiellement dans la sphère ORL alors que le deuxième, une bactérie du nom de Streptococcus pneumoniae se multiplie aussi bien dans les poumons que dans le système nerveux ou le sang. 53 0 obj <>stream La France ne détient plus le record du monde de vaccination des personnes âgées contre la grippe, et le taux de vaccinations contre les infections à pneumocoques reste bas. En juillet dernier, l’Organisation mondiale de la Santé a indiqué qu’environ 90% des personnes vaccinées demeurent protégées pendant au moins 30 ans (2). Comme son nom l’indique, celui-ci protège contre treize sérotypes de pneumocoques et inclut les sérotypes le plus souvent responsables du phénomène de remplacement que j’ai évoqué. Pourtant, ce sont les personnes âgées de plus de 65 ans qui en meurent le plus. Seulement 6 à 14 % sont des personnes de plus de 65 ans. Ces bactéries, qui vivent dans la gorge des enfants et qui peuvent provoquer des méningites, ont été détruites par le vaccin. La trentaine des décès survenus chez des personnes âgées entre 1 et 24 ans non vaccinées aurait également été évitée. Il est donc fortement conseillé de se faire vacciner gratuitement tous les ans contre la grippe. 0 %%EOF Ce sont pourtant elles qui paient le plus lourd tribut à la grippe : la quasi-totalité (90 %) des décès liés à cette affection les concerne. Du côté des infections à pneumocoques, sur les 450 000 cas annuels,plus de la moitié concerne les enfants avec les otites et les méningites.

Quiz Riverdale Jughead, Brevet Blanc Histoire Géo Emc 2019, Fifa Career Database, Nom De Chat Mythologie Nordique, Grenat Démantoïde Vertus, Hotel Bali Ubud, Plan D'action Marketing Digital,